Nine To Five

Publié le par Dimitri Dequidt

The Star is in Norman's office. His day
of sweat and toil has begun.

Nine To Five

Answering phones and dictating letters
Making decisions that affect no one.
Stuck in the office from nine until five
Life is so incredibly dull,
Working from nine to five.

Oh nine to five, nine to five,
Working from nine to five.

And time goes by
The hours tick away.
First seconds,
Then minutes,
Then hours into days.
Each day,
Each week,
Seems just like any other.
All work,
No play,
It's just another day.

He's caught in a mass of computerised trivia,
Deciphering data for mechanical minds.
He's lost in the paperwork and up to his eyes,
He's checking a list that's been checked out before
And he's starting to lose his mind.

Oh nine to five, nine to five,
Working from nine to five.
(repeat).

La Star est dans le bureau de Norman. Sa journée de sueur et de labeur a commencé.

De 9 à 5

Répondre au téléphone et
Prendre des décisions qui n’affectent personne,
Coincé au bureau de neuf à cinq
La vie est si incroyablement bête
Quand on travaille de neuf à cinq.

Oh neuf à cinq, neuf à cinq,
Travailler de neuf à cinq.

Et le temps passe
Les heures s’écoulent.
D’abord des secondes,
Ensuite des minutes,
Puis les heures font des journées,
Chaque jour,
Chaque semaine,
Ressemble à n’importe quel autre.
Que du travail,
Pas de jeu,
Ce n’est qu’un autre jour.

Il est happé par une masse de vétilles informatisées,
A déchiffrer des données pour esprits mécaniques.
Il est perdu dans un travail de paperasse et sous ses yeux
Il vérifie une liste qui a été vérifiée auparavant
Et il commence à perdre la tête.

Oh neuf à cinq, neuf à cinq,
Travailler de neuf à cinq.
( répétition )

Commenter cet article