Genèse mois après mois de The Kinks Are The Village Green Preservation Society ( 1967 / 1968 )

Publié le par Dimitri Dequidt

La genèse de The Kinks Are The Village Green Preservation Society couvrant une large période débutant de l’enregistrement de Village Green fin 1966 au départ de Quaife, remplacé par Dalton début 1969, j’ai pensé qu’il valait la peine de couvrir les événements significatifs de manière chronologique en créant une rubrique de type calendrier. Ce dernier, même s’il se structure sur la base des informations de Doug Hinman, est un mélange de plusieurs sources, dont des interviews, filtrées et...traduites.

1966

 

Novembre

 

Jeudi 24 / Vendredi 25

Premiers enregistrements de Two Sisters ( nom de projet « Priscilla & Sybilla ) et de Village Green : nait avec cette dernière l’idée de créer un ambitieux nouvel album dont elle serait le catalyseur. Ray aurait initialement voulu, selon une interview donnée plus tard à Rolling Stone, l’intituler « Under Milk Wood, ou quelque chose comme ça », titre de l’œuvre ultime du poète Dylan Thomas, et écrite juste avant sa mort en 1953. La pièce tournait autour d’un petit village côtier gallois, un jour de printemps. Cela s’ouvre juste avant l’aube et se ferme sur « la pluie du crépuscule fait s’épanouir la nuit »
Au départ, le projet d’album fut considéré comme non approprié pour un effort de groupe mais davantage seyant à un album solo de Ray Davies. Il mènera finalement effectivement à l’album des Kinks The Kinks Are The Village Green Presevation Society, en 1968.

1967

 

FEVRIER

 

Lundi 6 Février

Selon les affirmations de Ray dans son livre X-Ray auraient été réenregistrées ce jour ou ce mois les chansons Two Sisters et Village Green.

MAI


C’est durant ce mois que Ray Davies s’enamoure du mellotron Mk2, instrument volumineux précurseur du synthétiseur, après en avoir rencontré un chez Graham Nash. Il lui permet de composer de nombreux nouveaux morceaux ( Mr Songbird, Phenomenal Cat, Berkeley Mews et Wonderboy ), et se présente comme une alternative bon marché au problème des arrangements de cordes, trop coûteux pour Pye, tout en lui laissant toute autorité sur ceux-ci.

C’est vers cette période que quelques pans entiers du Village Green se forment, proches du thème pastoral ou celui de la perte d’innocence : naissent les personnages de Walter, Monica et Johnny Thunder ainsi qu’une trilogie de chansons sur le souvenir, Picture Book, Pictures In The Sand et People Take Pictures Of Each Other. Andy Miller, dans son livre de 2002, commente merveilleusement l’état d’esprit de Ray Davies alors : il « semblait déplorer une perte de l’innocence, personnelle et nationale, en chanson. Davies se sentait pris au piège par le groupe, pris au piège par la Grande Bretagne et pris au piège par le mariage, impliqué dans une relation extra conjugale. Il se sentait vieux. Par dessus-tout, ces nouvelles chansons portaient le désir de Davies d’être ailleurs ».

Mardi 9

Ray déclare au NME qu’il considère la possibilité d’avoir un remplaçant sur scène afin d’avoir plus de temps à consacrer au studio, à l’instar de ce qu’avait fait Brian Wilson avec les Beach Boys. Des rumeurs de séparation se répandent très vite dans les médias ; le management des Kinks tente mollement de limiter les dégâts.

Jeudi 11

Ray Davies déclare au journaliste Keith Altham, proche du groupe, qu’il travaille sur un album solo « avec un thème londonien » sur lequel il « chante quelques chansons et a composé toute la musique ». Il dit qu’il aimerait « faire quelque chose sur scène avec un pouvoir de contrôle et vraiment faire des films, mais encore une fois dans un rôle élargi plutôt que de rester derrière la caméra ». Il révèle également qu’il aimerait que Dave écrive le prochain single – ce qui se fera – et qu’il sent que son frère a une marge de progrès. « Je sens que je devrais l’exploiter davantage », lâche-t-il.

Mercredi 17 Mai

Anecdotique : Linda Eastman, future Linda McCartney, a une session photo avec le groupe.

Mardi 23 / Mercredi 24 / Jeudi 25 Mai

Commence le procès Denmark Production ( Larry Page et Edward Kassner ) contre Boscobel Productions ( Robert Wace et Grenville Collins ).

JUILLET

 

Samedi 1er

Ray est malade mais participe au show de Colchester. Le spectacle, sponsorisé par Melody Maker, est l’inspiration évidente de la chanson à venir All Of My Friends Were There. Le jour suivant, Ray récupérera…

Vendredi 7

Sortie du single de Dave Davies Death Of A Clown / Love Me Til The Sun Shines au Royaume Uni. Le Record Mirror parie sur un classement dans les charts mais n’est pas assez téméraire pour parier sur une sortie retentissante ; Disc & Music Echo se trompe totalement en ne pariant pas un kopeck sur la gentille chanson…Affirmation en tous cas des velléités solo ambiantes.

Samedi 22

Les Kinks commencent leurs vacances annuelles jusqu’au 3 Aout.

Mardi 25

Le single Death Of A Clown arrivant numéro 9 du top 10 cette semaine, Dave se défend dans son interview pour le Record Mirror de s’orienter de manière péremptoire vers une carrière solo, parlant également d’un manque de matériel pour un quelconque album solo qu’il pourrait faire.

AOUT

 

Mercredi 2

Sortie du single de Dave Davies Death Of A Clown / Love Me Til The Sun Shines aux Etats-Unis. Apparemment, aucune copie promotionnelle n’a été envoyée à la presse puisque pas une seule revue ne semble en parler, et vraisemblablement, peu de copies ont été pressées, et l’annulation du voyage promotionnel de Dave Davies là-bas laisse à penser que les plans ont été révisés…

Jeudi 10

Death Of A Clown atteint son sommet au numéro trois des charts britanniques du Melody Maker.

Samedi 12 / Dimanche 13

La pression est mise sur les épaules de Dave quant à la qualité de ses sorties à venir à cause du succès retentissant de Death Of A Clown. Il veut commencer à enregistrer son album cette semaine-ci, et considère l’enregistrement de quelques vieilles chansons de blues, principalement de Big Bill Broonzy et Leadbelly. Il dira plus tard que son prochain single, Susannah’s still alive, serait né du développement de ces sessions de blues.

Lundi 14

Un communiqué de presse indique que Ray et Dave devraient apparaitre dans un film britannique au début de l’année 1968, et que le groupe est à l’œuvre en studio sur un nouveau single des Kinks et sur un album de Dave Davies.
Une session d’enregistrement a lieu concernant ces deux derniers projets ce jour, et l’on pense un moment à Lavender Hill pour 45T succédant à Waterloo Sunset. On considère la possibilité de faire chanter trois chansons de Ray par Dave, lequel manque de chansons, et aurait essayé un temps de reprendre « Et moi et moi et moi » de Jacques Dutronc ( !).

Mercredi 16

Sortie de l’album The Live Kinks aux Etats Unis, intitulé Live At Kelvin Hall en Europe, où la sortie est différée au 12 Janvier 1968. Durant de nombreuses années, on critiquera avec virulence le procédé d’enregistrement du concert avec une piste sur 4 consacrée aux bruits de foule, mixée haut de surcroît et sans doute délibérément par Ray. Aujourd’hui, on se montre peut-être un peu plus indulgent envers un témoignage de l’époque…

SEPTEMBRE

 

Samedi 9

La maison de disque fait pression pour un single : on travaille sur la chanson Autumn Almanach.
On mentionne The Interview comme candidate à une Face A, puis on entendra plus jamais parler d’elle.

Vendredi 15

Sortie de l’album Something Else.
Ray complète une séance de mixage pour terminer Autumn Almanach.

OCTOBRE

 

Lundi 1er

Il semblerait que ce jour ait commencé l’enregistrement ou soit enregistrée Susannah’s Still Alive de Dave Davies, son prochain single.

Vendredi 13

Sortie du single Autumn Almanach au Royaume Uni ( Face B : Mister Pleasant ). Le NME est enthousiaste : « il y a peu de groupes plus à mêmes que les Kinks de peindre des descriptions orales vivantes. La chanson poursuit la tradition de Waterloo Sunset en se concentrant sur les petites choses de tous les jours et en leur insufflant une qualité littéraire absorbante…je ne la classerai pas parmi leurs tous meilleurs disques, simplement parce que la mélodie a une certaine similitude avec leurs précédentes sorties. Mais il s’agit d’un gros morceau c’est certain ».

Lundi 23 / Mardi 24

Le travail sur le nouveau single de Dave au moins est terminé.

Lundi 30

Un communiqué de presse indique qu’un nouveau single de Dave verra le jour le 24 Novembre et que les Kinks vont enregistrer aux Etats Unis pour un voyage promotionnel à venir.

NOVEMBRE


On va vers la sortie d’un album solo de Ray Davies. Mr Songbird, qui a été écrite longtemps avant le reste de Village Green, a peut-être bien été écrite les premiers jours de ce mois.

17

Sortie de la compilation Sunny Afternoon.
Ray Davies prétend à un journaliste d’Anvers ( Belgique ) qu’il a quasi terminé un album solo, bien qu’il n’y ait pas de preuves probantes que ce soit le cas et qu’il s’agisse manifestement plutôt d’une formule à chaud particulièrement optimiste…

Vendredi 24

Sortie du single Susannah’s Still Alive / Funny Face au Royaume Uni. La revue du NME se montre très optimiste quant à ses chances commerciales.

Mercredi 29

Sortie du single Autumn Almanach / David Watts aux Etats Unis.

DECEMBRE

 

Mercredi 13

Dave Davies déclare au NME la chose suivante : « Susannah est bien plus mon disque que ne l’est Death Of A Clown. Ray a écrit les paroles pour celle-là et la musique, mais celle-ci est entièrement mon propre travail…je n’avais même pas su que Clown sortait, ils m’ont juste téléphoné et dit qu’elle était sortie ».

Mercredi 20

Un communiqué de presse annonce des dates de concert de Dave en solo et la sortie d’un double album intitulé Greatest Hits, programmée pour Janvier 1968.

Samedi 30

Diffusion sur la BBC du premier At The Eleventh Hour, ou première émission hebdomadaire de chansons pour Ray Davies, dont le titre You Can’t Give More Than What You Have est chanté par Jeanny Lamb. Il semblerait que Ray se soit installé à son domicile de Fortis Green les jours précédents pour l’écrire.

1968

 

JANVIER

 

Lundi premier au mercredi 3

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson If Christmas Day Could Last Forever, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 6 Janvier sur BBC-1.

Mardi 2

Ken Jones est engagé comme road manager. Il restera à son poste pour 24 ans, jusque la fin 1991.

Lundi 8 à Mercredi 10

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : We’re Backing Britain, chantée par Jeannie Lamb, diffusée le 13 Janvier sur BBC-1.

Vendredi 12

L’album Live At Kelvin Hall sort au Royaume Uni…et ce n’est peut-être pas autant un live qu’on le prétend : des séances d'enregistrement auraient été entreprises pour adoucir les bandes originales. Une écoute attentive semble également révéler que les cris d’hystérie seraient une boucle répétée et étendue…
En tous les cas, c’est le troisième album des Kinks que Pye sort en un peu moins de 4 mois. Malgré le battage publicitaire, il n’est pas promu par les Kinks directement qui pensent probablement que l’album est sorti trop tard, c’est-à-dire après la déferlante Pepper. Ils sont en studio. Les bruits de foule entourant les vieux hits sont modérément appréciés par le NME, et un tel emballage ne fait rien pour renouveler l’image déclinante du groupe…Ses ventes seront peu importantes.

Lundi 15 à Mercredi 17

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson Poor Intellectual Sadie, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 20 Janvier sur BBC-1.

Lundi 22

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson Could Be You’re Getting Old, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 27 Janvier sur BBC-1.

Enregistrement : pas de détail précis, mais l’on sait que de l’automne de l’année précédente à Mars de cette année les Kinks ont engrangé des enregistrements studios pour usage futur, qu’il s’agisse de sortie du groupe, de Ray ou Dave en solo. Durant la période pré-citée, Monica et Phenomenal Cat ont été enregistrées.

Mercredi 24

Sortie de Something Else aux Etats-Unis.

A la demande de son éditeur de chansons, Ray se rend aujourd’hui à Cannes pour se rendre au deuxième festival annuel des éditeurs de musique au palais du festival. Le MIDEM est une convention internationale de l’industrie musicale et Ray s’y rend dans l’espoir d’améliorer sa reconnaissance parmi les gens de l’industrie du disque. Il reste à l’hotel Carlton, où il puise son inspiration pour la chanson Big Sky.

Lundi 29

Parce qu’il n’était pas en ville probablement, Ray ne produit pas de chanson pour la BBC cette semaine : le directeur musical du show John Cameron en trouve une à sa place…

Mercredi 31

Le single Susannah’s Still Alive / Funny Face sort aux Etats-Unis. Il n’attire pas la moindre mention dans les magazines ni les journaux, seulement couvert, apparemment, par une station de radio new-yorkaise.

FEVRIER

 

Samedi 3

Pour son 21ème anniversaire, Dave discute avec Disc & Music Echo, incarné par le journaliste Bob Farmer, de la relative inactivité des Kinks alors que Ray poursuit l’écriture de chansons. Il présente son activité solo comme une manière de s’occuper : « Les Kinks, il ne faut pas se voiler la face, ne sont pas le groupe le plus occupé du business. La plupart du temps nous nous asseyons à la maison tandis que Ray écrit ses chansons et comme on ne travaille pas tellement j’ai senti que je pouvais tout aussi bien consacrer tout ce temps libre à promouvoir ma carrière solo…je préfère travailler plutôt que de juste m’asseoir là à ne rien faire… ».
Il déclare en outre qu’il va commencer à tourner ce mois en Allemagne et en Scandinavie, et en mars en Belgique et en France, poursuivant en Angleterre par une tournée des salles de bal avec son propre groupe…tous ces projets seront annulés.

Témoignage de Mick Avory sur cette période : « On ne faisait plus tellement de concerts. Le groupe n’a pas été loin de se séparer. Je suis parti au moins deux fois, mais plus par frustration en réalité. On ne travaillait pas assez et on ne faisait pas rentrer d’argent. J’ai toujours senti qu’on aurait du être dehors et faire les choses. Au lieu de quoi, on était étendus là à, globalement, ne rien faire – c’était en grande partie la manière dont Ray voulait que ça se passe ».

Lundi 5 à Mercredi 7

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson Just A Poor Country Girl, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 10 Février sur BBC-1.

Lundi 12 à Mercredi 14

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson The Man Who Conned Dinner From The Ritz, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 17 Février sur BBC-1.

Lundi 19 à Mercredi 21

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson Did You See His Name, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 24 Février sur BBC-1.

Lundi 26 à Mercredi 28

Chez lui à East Finchley, Ray Davies écrit sa chanson hebdomadaire pour At The Eleventh Hour : la chanson That Is What The World Is All About, chantée par Jeannie Lamb, est diffusée le 2 Mars sur BBC-1.

Ray est approché par Granada Television qui veut travailler autour de son idée Village Green, mais il y a des problèmes et le projet est avorté. On suggère alors qu’il écrive au sujet du déclin et de la chute de l’empire britannique. Ce serait, si l’on en croit son livre X-Ray, l’idée de Ray Davies : « Je savais que le Village Green parlait du déclin d’une certaine innocence en Angleterre, et quand j’ai suggéré d’y aller complètement et de parler du déclin et de la chute de l’empire Britannique tout entier, tout le monde, sans exception, a pensé que c’était le parfait sujet ».

Les rumeurs sont que Ray veut écrire le script avec le poète britannique John Betjeman, ce qui ne se fera pas.

MARS


Ray ayant rempli ses obligations contractuelles avec la BBC, il se retourne naturellement vers les Kinks pour de nombreuses séances d’enregistrement.
Wonderboy est écrite. Sont probablement enregistrées, concernant le Village Green et ses morceaux périphériques, Animal Farm, Did You See His Name, Rosemary Rose et Berkeley Mews.

Lundi 25

Le procès se poursuit en cours d’appel.

Vendredi 29

Enregistrement de Johnny Thunder et de deux instrumentaux, Easy Come There You Went et Mick Avory’s Underpand, présent sur la version Deluxe de l’album Village Green.

A la fin de la semaine, Wonderboy est choisie pour prochain single.

AVRIL

 

Vendredi 5

Sortie du single Wonderboy / Polly au Royaume Uni.
Bien que la presse se montre globalement optimiste voire très optimiste à l’égard du morceau, dont elle reconnaît notamment la qualité littéraire, celui-ci fera un gigantesque flop, ne se vendant qu’à 26.000 exemplaires, un dixième de Waterloo Sunset ou Autumn Almanach, et retombant très vite dans le top 40.

Davies a commenté la chose depuis : « c’est sorti parce que nous étions parti en tournée. Nous avions fait ce titre comme une piste d’album, mais ils voulaient le sortir en single quand nous étions en tournée. Mais je n’étais pas trop sûr de son potentiel en tant que tel »

Samedi 6

Les Kinks doivent sûrement avaler leur fierté professionnelle pour accepter de partager la scène avec les Herd, les Trempeloes, Gary Walker and the Rain, et les meilleurs de Suède, Ola and the Janglers, le temps d’une tournée allant de Mansfield à Bournemouth, via Cardiff, Chester et Slough. Ce mode de promotion de concerts était considéré comme démodé par scène rock bourgeonnante, et les gosses venaient plus pour crier qu’écouter…

Durant cette tournée, les tickets refuseraient obstinément de se vendre, les salles étant parfois à moitié vides, et ceux ayant acheté des tickets viendraient largement crier pour les Herd, dont le chanteur Peter Frampton avait été présenté comme la tête d’affiche 68. Ils n’étaient que rarement venus voir les vieux Kinks, qui endurèrent occasionnellement des « nous voulons les Herd ! » durant leurs brèves apparitions…

Dimanche 7

De la seconde date de cette tournée, à Walthamshow, au Granada Cinema, Disc and Music Echoes fit le compte rendu suivant : « Tristement, les Kinks n’ont pas l’air à leur place. Ils ne sont d’aucune manière un groupe pour ados, et les jolies chansons de Ray ne conviennent pas à une scène de cinéma. Waterloo Sunset et Sunny Afternoon sont fantastiques à écouter assis au soleil près d’un tourne disque, mais avec des foules de fans qui veulent à tous prier hurler et faire du bruit, ils tombent un peu à plat (…) Ray semblait un peu lassé du business entier – sa tête de clown triste forçant occasionnellement un petit sourire à pleines dents pour nous convaincre qu’il s’éclatait vraiment ! Le groupe, aussi, jouait la sécurité, se tenant exclusivement à une sélection de hits, qui étaient vocalement bons et instrumentalement plutôt funestes ! ».
« C’était une corvée, très lourd, ennuyeux et droit », en a dit Pete Quaife. « On ne faisait que 20 minutes, mais ça me rendait toujours absolument frénétique, rester là sur scène à jouer encore et toujours ces mêmes trois notes ».

Vendredi 19, Chester

Les Kinks parcoururent un set décousu incluant Sunny Afternoon, Death Of A Clown, un medley Milkcow Blues / Batman Theme ( !) et leur nouveau single Wonderboy.

Samedi 28

Clôture de la tournée au Coventry Theatre.
Ray résume la soirée, 30 ans après, de la manière suivante : « les gens pensaient que c’était terminé pour les Kinks, mais ils pensaient toujours que c’était terminé pour les Kinks. Ils le disent encore maintenant ».

Il faut tout de même reconnaître que le temps n’était pas à la fête…Bill Orton, le président du fan club des Kinks, était ce soir là présent, du haut de ses 14 ans, alors qu’il assistait pour la première fois à un concert des Kinks. « En 68 et 69 c’était vraiment très dur. Les gens se moquaient de vous si vous disiez que vous étiez fan des Kinks. Je suis allé au concert le plus tôt. Mon siège était au troisième rang, alors j’avais quelques filles hurlantes à mes côtés. Elles regardaient l’affiche et disaient, Ben, il n’y a personne ici à part les Herd. En fait, quel que soit le groupe qui arrivait elles devenaient folles de toutes façons ». Bien qu’il ait aimé le concert, il fut surpris par leur traitement rapide de leur plus grand hit You Really Got Me : « à la fin du spectacle, les rideaux sont tombés, ils ont joué le riff d’ouverture, puis ils n’ont pas continué. C’était tout ».

MAI


Les Kinks, c’est devenu une habitude, travaillent sur plusieurs chansons et choisissent la meilleure pour le prochain single.
Days est travaillé, Misty Water est enregistré, Picture Book est également terminé dans ces alentours.

Mercredi 15

Le single Wonderboy / Polly sort aux Etats-Unis.

Lundi 27

Deux chansons sont enregistrées : la nouvelle composition Pictures In The Sand et une version révisée de Days. Une dispute éclate entre Ray et Pete [ voir rubrique Days ].

JUIN

 

Samedi 1er

L’enregistrement de la nouvelle version de Days est terminé. Pour l’instant, Ray compte toujours faire du toujours sobrement appelé « Village Green » son futur album solo.

Mais aux USA, les Kinks doivent contractuellement soumettre immédiatement un nouvel album au label Reprise. Contraint et forcé, Davies, leur soumet un ensemble de 15 chansons de Village Green, de singles et de chutes de studios, auquel le label donne le titre provisionnel de Four More Respected-Men, en référence au hit américain des Kinks. Il ne lui arrache pas trop le cœur semble-t-il d’abandonner son perfectionnisme : il paraît juger son Village Green trop commercial pour le marché américain, auquel il remet 15 titres dont un fort pourcentage de rocks et de chansons rapides ( parmi lesquelles : She’s Got Everything ; Monica ; Mr Songbird ; Johnny Thunder ; Polly ; Days ; Animal Farm ; Berkeley Mews ; Picture Book ; Phenomenal Cat ; Misty Water ; Did You See his Name ; Autumn Almanac et deux chansons de Dave Davies, Susannah’s still alive and There Is No Life without love ). Reprise, recevant l’album 2 semaines plus tard, retire de l’album ces 4 dernières chansons pour le réduire en un mince 33T à 11 pistes. Reprise ne se préparer a pas à commercialiser l’album, prévu pour Novembre, avant le mois d’Octobre.

Samedi 8 – 23

Tournée Suédoise

Le choix de Days pour prochain single au Royaume Uni est confirmé alors que le groupe s’en va [ au sujet de cette tournée, voir la rubrique Days ]

Reprise ne se presse pas pour préparer la sortie de ce qui ressemble à une compilation de chansons, apprenant par Pye qu’un album alternatif de grande qualité ( qui sera Village Green Preservation Society ) sortira en Septembre au Royaume Uni. Le label prépare donc surtout la sortie du single Days / She’s Got Everything prévue pour Juillet.

Vendredi 28

Résolution du procès Denmark Production contre Boscobel Production.
« La cour a finalement considéré en notre faveur que le contrat entre les deux compagnies était nul » écrira Dave dans Kink.

Sortie du single Days / She’s Got Everything au Royaume Uni, très positivement reçu par le Melody Maker.

JUILLET

 

Lundi 15

Alors que le début du mois de Juillet est consacré à des répétitions à la pièce de devant chez Ray à Fortis Green dans East Finchley, le milieu à la fin du mois semble être une intense période d’enregistrement à Pye.
A ce moment sont définitivement prêts les morceaux Phenomenal Cat, Picture Book, Monica, Johnny Thunder, Mr Songbird, Days et Village Green, alors il reste 5 chansons à faire pour l’album douze titres planifié au départ.
Sont probablement enregistrées Do You Remember Walter, Wicked Anabella, Starstruck et People Take Pictures Of Each Other ( laquelle marque sûrement la dernière apparition de Nicky Hopkins qui a une tournée de programmée avec The Jeff Beck Group quelques mois plus tard ). Est enregistrée mais non incluse sur la liste des 12 Sitting By The Riverside.

Mercredi 24

Le single Days / She’s Got Everything sort aux Etats Unis.

Ray Davies au Melody Maker au sujet de Village Green : « C’est quelque chose que je voulais faire il y a deux ans. J’ai l’impression que ça va marcher comme j’en ai envie. Ce sera ce que j’ai toujours voulu. C’est juste une question des choses qui figureront dessus ». Il ne croyait pas si bien dire…

Dave Davies, supposé promouvoir son troisième single solo Lincoln Country auprès de Disc And Music Echo, est bien plus prolixe au sujet de l’album vert : « l’idée de Ray était d’abord de le faire une mise en scène musicale. Ça ne s’est jamais fait, alors on en a fait un album. Ça parle d’un village et des gens qui y ont vécus, et le village green est le point central de toute la chose ». Le même jour, il laisse déborder sa satisfaction pour le New Musical Express : « c’est la meilleure chose qu’on ai jamais faite…Ray a écrit la plupart des chansons et j’en ai ajouté quelques unes. Toutes les chansons de Ray sont arrivées au bon moment pour nous, juste quand on se demandait quoi faire ensuite ».

Samedi 27

Les Kinks sont en vacances.

AOUT

 

Lundi 12

Leurs vacances finies le 11, les Kinks travaillent sur leur nouveau morceau Village Green Preservation Society, qui devient la chanson titre de l’album – et la dernière enregistrée avant son retrait de dernière minute et son expansion à 15 chansons. Ray fait le mixage final cette semaine durant.

Jeudi 15

Days pointe au numéro 10 des charts britanniques du Melody Maker.

Vendredi 16

Les bandes envoyées à Pye sont parées à la sortie. L’enregistrement terminé, les Kinks son photographiés autour de ce jour pour la couverture de l’album.

Lundi 19

Ray Davies dit à Keith Altham pour le NME qu’il est « actuellement entrain d’écrire une chanson sur les naissances et les mères des guerres », sans doute en référence à Some Mother’s Son…
Par ailleurs, il tient à clarifier sa position quant aux Kinks. « J’ai demandé au groupe de chanter et de jouer dessus avec moi et ils ont gentiment consenti. J’aimerais mettre au clair que j’ai toujours voulu faire un album avec les Kinks de toute manière ! ».

Samedi 24

Ray Davies, parlant des morceaux de Village Green pour le Melody Maker, laisse exploser sa…perplexité. « Ils sont tous liés d’une certaine manière. J’espère qu’ils se passeront d’explications si les gens sont suffisamment intéressés pour écouter. Parfois, je me demande s’ils écoutent vraiment les disques ».

Vendredi 30

Le single Lincoln County / There Is No Life Without Love de Dave Davies sort au Royaume Uni.

Disc and Music Echo publie l’information que l’éditeur des Kinks, Kassner Music, mènera une action en justice contre les Doors ( rapport aux similitudes de la chanson Hello I Love You avec All Day And All Of The Night ).

SEPTEMBRE

 

Mercredi 11

Dave commente Hey Jude des Beatles pour Disc And Music Echo : « pas le meilleur qu’ils aient fait, mais très efficace ».

Probablement une semaine avant l’entretien pour le NME du 21 et deux avant la sortie programmée de l’album le 27, Keith Altham écoute une précopie de The Kinks Are The Village Green Preservation Society. Mais Ray fait arrêter la sortie au dernier moment au Royaume Uni, sentant peut-être que l’album est inachevé et voulant y adjoindre de nouvelles chansons. Dans un sens, il appréhende peut-être aussi de terminer le projet, qu’il décrit comme un « rêve de compagnie »(?)…
Sa décision est prise trop tard dans la journée et les masters de production ont déjà été créés et dans certains cas envoyés à des intermédiaires étrangers, dont en France, en Scandinavie et en nouvelle Zélande, tous produisant un artwork différent et, aujourd’hui, collector. Ray se plaindra plus tard de la communication avec Pye, disant qu’ils le traitent comme une machine à hits, ne s’intéressant qu’aux singles et ne montrant pas de soutien pour les albums.

Samedi 21

Ray dit qu’il n’a pas l’intention de poursuivre les Doors pour leur morceau, bien qu’il ne l’ait pas entendu.

Ecoute de l'album en avant première par Keith Altham pour le NME le 21 Septembre.

« Je suis allé au bureau de leurs managers pour écouter les bandes. C’était très intéressant d’un point de vue musical et esthétique, et j’ai aimé, mais je savais que c’était un album solo de Ray Davies en tout point de vue sauf le nom. Il manquait quelque chose en terme de dynamiques. C’était une représentation intéressante de la structure des classes anglaises, mais il ne semblait pas y avoir cet rage, cette sorte d’attaque que Dave apportait d’habitude. Pour les Kinks, je pensais que c’était risqué. Ray avait cette manière d’écrire qui, en elle-même, était ambiguë. Et bien que l’album ait été intelligent, il ne me semblait pas avoir cette ambigüité qu’avaient ses meilleures œuvres – ou peut-être y en avait-il trop -. En d’autres termes, c’était un peu trop gentillet ».

Lundi 23

Des pubs de Pye apparurent dans les revues spécialisées telles que le NME, montrant un design de pochette noir et blanc ( reproduit dans le booklet de l’actuelle édition britannique de l’album ).

On annonce cette même semaine qu’un double album des Beatles sortira en Novembre.

Vendredi 27

Jour où The Kinks Are The Village Green Preservation Society…ne sort finalement pas !

OCTOBRE


Avory, interviewé par Peter Jones pour Beat Instrumental, déclare qu’ils voudraient publier 20 pistes sur un double album, vendu le prix d’un ( ce que Pye refusera évidemment pour des raisons financières ). Dommage : les Kinks auraient pu en ce sens imiter les Beatles et le Jimi Hendrix Experience.

Aux Etats-Unis, Reprise commence à préparer la production du nouvellement appelé Four More Respected Gentlemen, mais cette préparation est interrompue, probablement à cause d’assurances sur la qualité du nouvel album Village Green Preservation Society, que le label américain souhaite sortir mais ne recevra pas avant le 20 Décembre.

Dans son livre X-Ray, Davies fait montre d’amertume quant à cette période : « le disque s’est d’abord appelé Four More Well-Respected Men, pour capitaliser sur le hit que les Kinks avaient eu en Amérique avec Well-Respected Man quelques années auparavant, mais on s’est décidé contre ça. C’était en pleine guerre du Vietnam, les Kinks étaient bannis de tournée aux Etats-Uni et d’après ce que j’ai pu en déduire, il n’y avait pas de place pour un Well-Respected Man à l’époque en Amérique. La génération Woodstock était arrivée et les Kinks étaient quasi oubliés ».

Mardi 9

Le procès est relancé…je n’entrerai pas dans les détails. Tout se résoudra en Octobre 1970.

The Kinks Are The Village Green Preservation Society version 12 titres sort en Norvège et en Suède. Cette version inclut deux chansons retirées de la version d’après ( Days et Mr Songbird ) et il en manque 5 ( Sitting By The Riverside, All Of My Friends Were There, Animal Farm, Last Of The Steam Powered Train et Big Sky ).

Vendredi 12

Ne se contentant pas des nombreuses chansons à leur disposition et malgré le refus d’un double album, les Kinks enregistrent de nouveaux morceaux pour la prochaine version de l’album. Sont probablement enregistrées The Last Of The Steam Powered Train et Big Sky. All Of My Friends Were There apparait, bien qu’elle vienne probablement d’une session précédente de Juillet.

Samedi 20 – Lundi 21

Les Kinks, dont le rang professionnel s’enfonce de plus en plus bas, à l’instar de leurs finances, sont obligés de s’en remettre à des cabarets ou à des clubs du nord tel que le Club Fiesta Stockton-On-Tees ou le Top Hat Club pour gagner de l’argent, comme l’admettra plus tard leur agent Barry Dickens, bien que le management des Kinks ait dans un premier temps prétendu à la presse expérimenter quelque chose de différent.
Les shows furent un désastre. Dave Davies cuvait une bouteille entière de Scotch avant d’entrer en scène. « Il fallait avoir un show qui était propre, lissé et répété, et c’est ce que nous n’étions pas » dit Mick Avory. Pete Quaife « On était tellement pas sur notre terrain. C’était assez dur d’imaginer hurler des hommes d’un certain âge. Ils nous fixaient, et puis dès qu’on avait fini ils demandaient une autre tournée de bière et ils continuaient de parler de ce qui s’était mal passé à la mine ! Mais il fallait qu’on le fasse parce que nous n’avions plus le moindre autre travail ». De plus, le volume était trop fort pour l’atmosphère dîner dansant. On retiendra la leçon et on ne retentera plus la fameuse expérience…

Lundi 28

Ray remixe les quatre chansons des sessions de Juillet : Wicked Anabella, Starstruck, People Take Pictures Of Each Other et Do You Remember Walter.

NOVEMBRE


Ray soumet les bandes finales à Pye pour l’album à 15 pistes, accepté en compromis par le label. Seulement, la maison de disque dit qu’aucun single potentiel n’est présent et demande à ce qu’ils enregistrent une chanson y remédiant. Ray refuse catégoriquement. Mieux : il veut que Pye finance une représentation scénique de Village Green Preservation Society, toujours refusée. Il n’en démord pas ; si on ne répond pas à ses exigeances, il n’ira pas en tournée ou jouer live.
Pye aurait exprimé un intérêt à sortir Til Death Us Do Part en single, que les Kinks avaient enregistré pour le film du même nom en Septembre, mais Ray refusa également.
Une ambiance d’impasse s’instaure.

Vendredi 22

Sortie de l’album The Kinks Are The Village Green Preservation Society au Royaume Uni. Le succès critique est au rendez-vous.

Mardi 26

Enregistrement de chansons de l’album vert pour la BBC, sorties en 2001 sur BBC Sessions.

Jeudi 28

L’album the Kinks Greatest Hits est certifié disque d’or par le RIAA. Comme en Angleterre, il bat les ventes des nouvelles sorties.

Les Kinks tournent ce jour le film promotionnel de Starstruck, toujours à Hampstead Heath. Il sera diffusé à la télévision hollandaise dans l’émission Twien le 27 Décembre.

DECEMBRE


Ray signe un contrat avec la BBC pour écrire cinq chansons satiriques pour un show de 6 épisodes, Where Was Spring.

De premières chansons d’Arthur sont enregistrées.

Vendredi 20

Dave enregistre quatre chansons solo aux Polydor Studios de Londres : Hold My Hand, Creeping Jean, Do You Wish To Be A Man et Crying.

1969

 

JANVIER

 

Mercredi 8

Sortie du single Starstruck / Picture Book aux Etats-Unis.

Vendredi 17

Sortie du single Hold My Hand / Creeping Jean

FEVRIER

 

Mercredi 5

L’album The Kinks Are The Village Green Preservation Society sort aux Etats-Unis. C’est la première fois qu’un album des Kinks est couvert par la nouvelle presse underground là-bas.
John Mendelssohn, futur chroniqueur des Kinks, entre autres oreilles ravies, écrit dans son journal d’étudiant : « Le dernier album des Kinks pourrait bien être, en fait, devenir l’un des deux meilleurs album de 1969. Il y a 15 chansons sur cet album et chacune est un plus grand délice que celle qui la précède…je n’ai pas autant aimé un album depuis The Who Sell Out, et à chaque nouvelle écoute de Village Green…je l’aime encore plus. Ne restez pas sans ».

Vendredi 14

La bande son de Till Death Us Do Part sort au Royaume Uni. Sur la chanson titre, la voix de Ray est remplacée par celle de Chas Mills, et il n’est fait mention des Kinks d’aucune manière.

Lundi 17

Une autre chanson pour Where Was Spring sur la BBC-2, Darling I Respect You, diffusée le 24 Février.

AVRIL

 

Vendredi 4

Le NME publie une photo exclusive de Pete Quaife avec son nouveau groupe, ce qui confirme aux Kinks le sérieux de son départ. Ray aurait proposé à celui-ci de rester le temps de finir Arthur, un gros projet, mais le bassiste aurait décliné. John Dalton le remplacera à la faveur d’un coup de téléphone de Mick Avory : il avait déjà eu l’occasion de remplacer Quaife par le passé.

Lundi 7

Un communiqué de presse confirme que Quaife a bien quitté le groupe le jeudi passé et que John Dalton a été engagé le vendredi.

Mercredi 9

Dans une interview téléphonique pour le NME Ray dit que les Kinks sont surpris que Quaife ait formé un nouveau groupe après leur avoir assuré qu’il resterait avec eux pour promotionner le nouveau single.

 

 

Sources

 
The Kinks Are The Village Green Preservation Society [ l'album ]
The Kinks Are The Village Green Preservation Society Deluxe Edition [ l'album ( à acheter!)]
The Kinks Are The Village Green Preservation Society [ le livre d'Andy Miller ]
X-Ray [ livre de Ray Davies ]
Kink [ livre de Dave Davies ]
The Kinks All Day And All Of The Night [ Doug Hinman ]

Commenter cet article

Member Walter 05/10/2009 13:34


Peut être que la BBC a gardé les bandes et que ça sortira en 2032 dans un quintuple coffret deluxe du village green au train ou vont les choses ...


Member Walter 04/10/2009 18:10


Mais qu'est ce donc toutes ces chansons chantées par Jeannie Lamb? Je ne connaissais pas non plus "darling, I respect you" ...


Fletcher Honorama 04/10/2009 18:18



Je me pose la même question...je me demande bien s'il reste la moindre interprétation, démo ou autre de ces chansons par Davies !

Mais je me fais peu d'espoirs : j'ai lu dans une interview de Ray sur le site de Dave Emlen disant que Pye effaçait les bandes des Kinks pour réengistrer d'autres trucs par dessus ( ; pendant
qu'EMI, qui eux avaient compris, prenaient soin d'archiver les bandes des Beatles ! ) : d'où l'IMPOSSIBILITE pour les Kinks de publier leur ANTHOLOGY...

Donc j'imagine logiquement qu'il ne reste rien de ces bandes par Davies. Je crois que tu peux retrouver des extraits de l'émission sur You Tube avec Jeannie Lamb, peut-être même certains des
titres dont j'ai parlé dans le Great Lost Kinks Album chantés par elle. Il y a peut-être de bonnes surprises, comme pour le Loved Of The Loved que les Beatles avaient refilé à Cilla Black...même
si j'ai du mal à ne serait-ce qu'espérer étant donné tout ce qu'a déjà fait Ray Davies cette même année 1968 !